post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Buccaneer démocratise l'impression 3D



Avec Buccaneer vous aller certainement aimez l'impression 3D ! L'imprimante la moins chère du monde arrive bientôt sur le marché.

Pirate 3D, start-up singapourienne, a récemment lancé un appel au crowdfunding sur Kickstarter, demandant 100 000 dollars... un objectif atteint en seulement dix minutes ! En un jour, le demi-million était dépassé...

L'imprimante 3D Buccaneer, pour laquelle ce financement est demandé, permettra de produire des réalisations de 10x12x15 cm maximum, soit un volume de 1,8 litre... et cela pour 347$ (environ 270 €) seulement.

Pilotée par ordinateur, Buccaneer utilise une cartouche à filament et réalise, avec une précision de 0,1 mm, tout ce que vous lui ordonnez de produire, en y mettant en plus la couleur. Bien maîtrisée la technique est redoutable.

Dans une vidéo de présentation, il s'agit d'une pieuvre argentée, mais les applications sont vraiment infinies. La photo officielle montre des pieuvres vertes et rouges, un dragon bleu, des briques ressemblant à des légos... Pourquoi, également, ne pas enrichir votre vaisselier en façonnant vous-même votre bol, comme le montre la vidéo officielle ? Le filament plastique utilisé convient aussi pour une utilisation alimentaire.

Le logiciel associé à Buccaneer est très simple d'utilisation, comme le montre cette autre vidéo où, depuis un smartphone, le démonstrateur façonne un champignon en plastique avec deux doigts. Toutes ces fonctionnalités font déjà rêver le consommateur, et il faut bien le dire ce matériel séduit aussi par son design épuré. Non seulement il est utile et simple d'utilisation, mais il est plaisant à regarder.

Au-delà de la prouesse technologique, c'est surtout le prix modique qui frappe : en 2008, les modèles d'imprimante 3D « grand public » étaient à 5000 dollars. Aujourd'hui encore, il ne faut pas compter en dessous de 1300 dollars. Avec ce modèle, Pirate 3D va donc forcer la concurrence à baisser ses tarifs.

Une limite pourrait exister cependant : le fait que le logiciel et la cartouche sont en version propriétaire : obligation d'acheter ce modèle, et de racheter les consommables de Pirate 3D (12 $ les 300 grammes) pour s'en servir.

Mais les obstacles sont faits pour être surmontés, et si Pirate 3D refuse d'ouvrir son modèle, des concurrents qui se seront adaptés le feront. La révolution est en marche et le lancement de l'imprimante 3D Buccaneer est prévue pour Décembre 2013.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :