post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Chausey, le plus grand archipel d'Europe



VIDEO. Carnet de voyage et regards sur les Iles Chausey, un jardin d'Eden marin au petit large du Cotentin.

Situé à 15 km au large du port de Granville, Chausey est un quartier insulaire du pays granvillais et surtout un site maritime d'exception. La Grande Ile est accessible toute l'année au départ de Granville après une traversée qui dure environ 25 minutes avec une des vedettes du port, à moins que vous ne préfériez embarquer sur (La Granvillaise) un des gréements traditionnels conçus pour la navigation à la découverte de l'archipel et de la Baie du Mont Saint Michel. Lorsque vous arrivez sur la Grande île encore habitée en permanence par une vingtaine de personnes dont quelques pêcheurs à la retraite, vous débarquez sur un site naturel et sans voiture avec une biodiversité exceptionnelle, propice aux excursions, aux promenades et à la pêche dans la grève à marée basse.

A l'origine de Chausey, il y a une formation géologique majeure dâtant de 540 millions d'années : la remontée à la surface de la terre d'une large bulle de magma granitique qui traversera des millions d'années pour s'éclater en une multitude d'îlots et d'écueils qui attendaient juste l'arrivée de l'eau à l'ère du quaternaire avant d'être soumise à l'érosion du vent puis de la mer pendant quelques milliers d'années.

Chausey est le 3e endroit du monde ou la marée s'exerce avec la plus grande puissance qui peut atteindre plus de quatorze mètres entre la plus haute et la basse mer créant de violents courants qui balaient rochers et hauts-fonds. L'archipel se compose de 52 îles à marée haute et 365 à marée basse, longue de 12 km et large environ de 6,50 km, il forme un rectangle presque parfait. Les îlots sont recouverts d'une végétation souvent arbustive avec quelques vestiges d'habitations de familles, car jusqu'à 500 carriers vivaient ici de l'extraction du granit des carrières. Les îles Chausey fournirent le granit utilisé pour construire l'abbaye du Mont Saint Michel, les quais de Dieppe, de Londres ou encore pour paver les trottoirs de Paris. L'ensemble forme un paysage magnifique entre bancs de sable, anses, lits et chenaux aux noms évocateurs : le Chenal du Cochon, Le Grand Cheval, le Port homard, le banc de la Massue, l'Anse à Gruel, le caillou Fanfaron... un paradis de la pêche sur cinq mille hectares baignant dans une fascinante lumière aux mille et une couleurs qui change au rythme de la marée. Chausey fait partie de ces endroits magiques qui vont parfois jusqu'à nous faire oublier que l'on est toujours dans l'Hexagone.

VIDEO
video
Expédition en Jetski, Les Minquiers, Chausey, Jersey

Dans ce paradis ornithologique, site d'escale migratoire, les oiseaux d'eau occupant le domaine maritime sont nombreux, on peut y observer les oiseaux marins nicheurs d'avril à juillet, cormorans et goélands, huîtriers-pie, et le seul site français de nidification du harle huppé. Mais l'archipel c'est aussi un joyau qui reste fragile avec ses admirables bancs de sable blanc recouverts de poudre de granit, cette flore sous-marine remarquable, de nombreux dauphins que vous aurez peut-être même la joie d'apercevoir, les moulières ou encore son homard bleu, une spécialité de l'archipel affûtée pour les indécrottables amateurs de bonnes tables.

Lors d'une balade au Nord-Ouest de l'île, vous pourrez observer le Rocher de l'éléphant une de ses roches de granit aux formes évocatrices sculptées par la mer et le vent au fil des millénaires. On trouve ces curieuses statues disséminées un peu partout dans l'archipel, comme une signature indélébile de la nature. La phare de Chausey de 39 mètres de haut construit en 1847, fournit toute l'électricité sur l'ile, la chapelle 18e très lumineuse grâce à ses magnifiques vitraux d'Yves Durand de Saint-Front, et le fort bâti en 1859 sur ordre de Napoléon III pour se protéger des invasions anglaises, sont quelques-uns des points d'intérêts. Le château Renault se situe sur la côte ouest de l'île près de la plage de Port-Homard. Plusieurs fois détruit et restauré, puis laissé à l'abandon au 19e siècle, il est racheté par Louis Renault en 1923, passionné par Chausey, le constructeur apportera aussi un second souffle dans le village des Blainvillais, en rénovant ses petites maisons typiques couvertes de chaume.

VIDEO
video
VIDEO - A bord de la Granvillaise, cap sur l'archipel de Chausey

Dans l'archipel, on peut y voir naviguer les derniers doris, anciens bateaux de travail témoins de l'époque des goélettes, la Granvillaise réplique d'une bisquine qui servait autrefois aux pêcheurs de la région, le spectacle toujours étonnant des phoques et des dauphins, sans oublier l'activité des pêcheurs à pied dans le respect de cet éco-système fragile, où, par exemple, la pêche des praires, est interdite de Mai à Septembre et où les gardes doivent rappeler les mesures de protection indissociables pour préserver la réserve du site. Ce lieu à la fois si près de nous et tellement coupé du monde ne laisse aucun visiteur indifférent, plaisanciers ou touristes viennent souvent y naviguer, pêcher, marcher, ou méditer, lors d'une escale. Tandis que les amateurs de Jetsky, poussent l'aventure plus loin, quelques milles au large de Chausey, vers les paisibles Minquiers, un autre archipel aux multiples paysages que l'on ne peut voir nul part ailleurs.

Mon Carnet de voyage


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :