post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Fidbacks, le label confiance de la consommation collaborative



Ce premier pôle e-reputation mutualise les profils des membres pour rassurer les utilisateurs des services d'échange entre particuliers.

Le plus gros frein à la consommation collaborative, c'est le problème de la confiance. Comment être sûr que le membre d'Airbnb.com qui veut louer ma chambre en trop est sérieux ?

Comment convaincre un conducteur de m'accepter comme passager sur Vadrouille-Covoiturage.com ? Le vendeur de vieux jeux vidéo sur eBay est-il fiable ? Et cette tondeuse sur Leboncoin, va-t-elle me claquer dans les mains à la deuxième utilisation ?

Vous vous êtes certainement posé ce genre de question juste avant de conclure une offre de service. Ces questions sont légitimes, et heureusement, il est possible de surmonter ces obstacles en soignant sa réputation.

Seulement voilà : les inscrits à Couchsurfing ne savent pas que vous avez eu des bons commentaires et des notes impeccables sur Airbnb.com. Et il est peu probable qu'ils aillent vérifier alors qu'ils ont une demande concurrente d'un inscrit de longue date...

Fidbacks remédie à ce problème en vous permettant d'agréger vos différentes e-reputations. Outre les sites déjà nommés, sont disponibles notamment Craigslist, Deways, Etsy, Priceminister et Zilok.

Le procédé est simple : dans votre interface personnelle sur Fidbacks, autorisez l'import de vos réputations sur les principaux sites de consommation collaborative que vous utilisez. Vous aurez alors un profil avec votre réputation centralisée. En retour, cette réputation sera intégrée à vos différents profils sur ces mêmes sites.

fidbacks

Non seulement, vous pourrez faire valoir votre propre réputation, mais vous pourrez également vérifier celle des autres, un membre de Fidbacks ayant alors plus de chances d'être sérieux qu'un internaute anonyme. Très pratique si vous devez louer une chambre pour plusieurs mois...

Il s'agit d'une certaine innovation car jusqu'à présent, c'est surtout le nombre d'amis Facebook, sur Airbnb.com, qui faisait office de gage de bonne réputation.

Or, parmi les inscrits sur Facebook, ceux qui ont beaucoup d'« amis » ne sont pas toujours des personnalités publiques. Il peut aussi s'agir de trolls qui ajoutent des centaines de contacts pour les spammer.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :
BOP