post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Getty Images ouvre sa banque de photos au plus grand nombre



Désormais, Getty Images entre dans l'ère de l'intégration photo en rendant accessible gratuitement ses visuels pour partager ou publier sur un site, un blog ou un réseau social.

Le contenu visuel prend une place prépondérante sur le Net et influe souvent sur le trafic d'une page web ou d'un article. Tout simplement parce que l'accroche visuelle, est souvent le premier élément qui va séduire l'oeil des internautes en particulier sur les réseaux sociaux. Dès lors, la difficulté pour un blogueur ou un webmaster est de trouver l'illustration la mieux adaptée au contenu, de surcroît avec l'impératif de respecter ses conditions d'utilisation puisqu'une image est une oeuvre protégeable au titre du droit d'auteur. Par le passé, on a abordé ce sujet sous 2 angles différents: avec un billet intitulé « 40 sites d'images libres de droit et/ou gratuites », et un article sur les microstocks, « 12 Banques d'images libres de droits » des sites permettant d'acheter des visuels libres de droits à des prix compétitifs.

A l'initiative du plus célèbre site de photos "Getty Images", une troisième voie se dessine parmi les bibliothèques d'images de qualité professionnelle. En effet, Getty Images évolue de manière significative, avec la mise en place d'un système d'intégration comme ceux que l'on trouve en direction de Facebook, Twitter, ou encore Youtube. Getty Images propose aujourd'hui plus de 35 millions d'images, que vous pouvez utiliser, à votre guise - sans toutefois les modifier, ni enlever le copyright -, pour alimenter votre propre site ou blog, et ce en toute légalité. Bien sûr, toutes les photos ne sont pas "embarquables", mais vous pouvez également faire le choix d'acquérir la licence d'une photo embarquée ou non.

Pour trouver avec précision, la photo de votre choix, il vous faudra utiliser les fonctionnalités du moteur de recherche de photos embed, c'est à dire entrer un ou plusieurs termes dans le champ de recherche, par exemple, le nom d'un photographe, puis, sur la page des résultats de la recherche, sous l'image, cliquer sur l'icône Embarquer cette image (‹/›) pour accéder au code HTML à intégrer sur un site. Le code pour publier l'image prend la forme d'un bandeau sous la photo, avec le logo GettyImages, les noms du photographe et de la collection, des liens de partage sur les réseaux Facebook et Twitter, et un lien vers un code reEmbed pour « Réembarquer » le visuel. Enfin, un lien sur la photo qui permet de rediriger un article, une photo ou une vidéo vers la plateforme en question. Autrement dit, il va donc devenir possible de rediriger n'importe quelle photo vers Getty Images en un clic.

Cependant, cette utilisation était jusqu'à maintenant payante, via l'obtention de licences et il fallait plutôt se diriger vers le moteur de recherche de Flickr Creative Commons pour un large accès gratuit à des images. Avec l'apparition du système d'intégration, il est désormais possible d'intégrer gratuitement des images de Getty Images sur son propre Internet, mais seulement "à des fins éditoriales", et non à des fins commerciales, pornographiques, diffamatoires ou encore illégales. Intégration est un terme à bien comprendre : on ne parle pas ici d'un upload à partir d'une image que vous auriez téléchargée, mais bien d'un code d'intégration généré à partir du site de Getty Images, et qui va être inséré au code source de votre page à l'aide d'une balise iframe, avec des métadonnées visibles.

La gratuité de ce nouveau service est toutefois relative, puisque le site s'accorde le droit d'exploiter commercialement les données "relatives à l'usage du Lecteur embarqué et du contenu Getty Images embarqué", sans pour autant que vous ne soyez rémunéré. Nonobstant, cela devrait permettre à cette plateforme et aux contributeurs de développer significativement leur visibilité hors des grands médias et en particulier sur les blogs qui collent à l'actualité. Malin, n'est ce pas ?


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :