post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Innovation, Glowbl invente le réseau social de demain



Coup de projecteur sur le prestataire technologique officiel choisi par Arnaud Montebourg pour assurer le tchat vidéo du Concours Mondial de l'Innovation.

En cette fin d'année 2013, une startup technologique française qui emploie quatorze personnes a fait le buzz sur Internet. Avec près de 100000 utilisateurs, ce réseau social basé à Lyon est devenu rapidement la nouvelle coqueluche des professionnels du Web : en effet, le challenger Glowbl, a été préféré au leader Google, et son service Google Hangouts, pour organiser une vidéoconférence internationale à Paris durant laquelle Arnaud Montebourg et Anne Lauvergeon - qui dirige la commission "Innovation 2030" – ont pu échanger en direct avec quatre invités situés respectivement en Israël au Brésil, à Chicago et Hawaï.

Une première que le ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg a qualifié d'« Internet de demain ». C'est un beau succès pour la jeune pousse après une récente levée de fonds de 713 000 euros auprès de business angels et d'investisseurs privés pour accélérer son développement, investir en recherche et développement et grandir à l'international.

Lancée en 2011 par un lyonnais, Glowbl qui pousse très loin l'expérience utilisateur, est un coup de maître en matière d'innovation numérique, et « incarne la transition vers un Internet à visage humain », comme le souligne Mathieu Labey, le fondateur. Du point de vue utilisateur, ses fonctionnalités n'ont d'ailleurs rien à envier aux outils collaboratifs similaires, car elles apportent une valeur ajoutée sans précédent.

Concrètement, Glowbl permet de dialoguer en réseau via des « bulles visiophoniques » qui se connectent entre elles sur l'écran, c'est comme si chacun pouvait discuter en temps réel d'un événement auquel ils assistent. Le contenu de Glowbl est constitué de vidéos, de photos, de documents divers... En outre, le système semble particulièrement adapté pour des visioconférences en groupes nombreux, multi-intervenants et applications professionnelles, ou universitaires.

Ce système de vidéoconférence « made in France » montre un nouveau visage d'Internet : loin des données, des objets et des contenus, Glowbl privilégie les individus qui peuvent interagir ensemble, discuter ou s'amuser.

Chaque bulle, appelée Stage - ou encore espace digital ou monde interactif -, peut-être publique ou privée et permet d'inviter ses contacts à se joindre à vous pour discuter, travailler, chatter, réaliser une vidéoconférence, partager des contenus en temps réel ou encore retransmettre un événement en direct, où que vous soyez dans le monde. Un site interactif dans le pur esprit du Web 2.0, participatif, interactif, permettant d'échanger et de dialoguer en réseau, mais qui ne référence pas ses utilisateurs et respecte la confidentialité.

Chaque internaute peut inviter un nombre illimité de participants - en diffusant son lien sur les réseaux sociaux -, pour participer en visio conférence sur Glowbl, avec le même flux de contenu synchronisé pour tous.

A ce jour Glowbl offre déjà un bon panel d'applications collaboratives temps réel, disponibles pour enrichir les usages ; tels que l'insertion de votre fil Twitter dans votre Stage, la diffusion en direct d'évènements via un stream, Youtube et Vimeo pour partager des vidéos, Facebook Photo Gallery et Picasa, pour partager vos albums photos, Doc Reader et SlideShare pour présenter et partager tous vos documents, le screencast pour le partage d'écran ou encore la possibilité de diffuser en direct vos évènements via un stream ou depuis votre webcam. Démonstration en vidéo ici, du partage de documents avec Glowbl.

Gratuit dans sa version de base, le service proposé par Glowbl fonctionne sur le modèle du freemium, et sera payant au-delà d'un seuil d'utilisation de plusieurs fonctionnalités. Une appli Android en version bêta est disponible sur Google Play Store .


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :