post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Glowee, le révolutionnaire système d'éclairage



Du rêve à la réalité, cette startup ambitionne de remplacer l'éclairage urbain énergivore par une invention économique et écologique qui pourrait changer le visage de nos villes.

Né à l'origine en 2013, lors du concours étudiant ArtScience Prize organisé par David Edwards, Glowee est un système vivant de bioéclairage qui fonctionne sans électricité et sans pollution lumineuse. C'est la bioluminescence qui permet de donner naissance à cette technologie, le même système d'éclairage que l'on trouve chez les lucioles et les algues et chez certains poissons des grands fonds marins qui ne brillent que parce que leurs photophores abritent des bactéries lumineuses.

Ce sont 3 étudiants à l'ESCP Europe, Sandra Rey, Karim Kotobi et Maëlle Chassard, qui ont pensé à conceptualiser ce premier prototype d'éclairage innovant, aidé par l'expertise de laboratoires de L'INSERM et développé au sein du CRI (Centre de Recherches Interdisciplinaires). Pour ce faire, des micro-organismes vivants autoluminescents sont d'abord encapsulés dans une fine bulle contenant un liquide biologique leur permettant de s'épanouir. Le dispositif est ensuite monté sur un support adhésif constituant un autocollant bioluminescent avec une durée de vie limitée pour le moment.

Avec ce système, Glowee est donc transparent le jour et luminescent la nuit. Recyclé, respectueux de l'environnement, sans fil et facilement personnalisable, Glowee est une solution alternative d'éclairage très intéressante pour des établissements ayant des vitrines, car depuis l'année dernière, la loi leur interdit de maintenir leur vitrine éclairée la nuit, pour des motifs économiques et écologiques. Pour les mêmes raisons, l'éclairage urbain est le souffre douleur des municipalités. Dès lors, ce système devrait révolutionner l'éclairage et réduire de 20% les factures d'électricité des grandes villes, souligne Sandra Rey, cofondatrice de la startup.

Ces deux motifs sont corrigés par Glowee, qui pourra être utilisé sur de nombreuses autres surfaces que les vitrines : les lampadaires, les aéroports, les routes, les transports ou encore les parcs naturels. Les premiers résultats en laboratoire pour mettre au point un prototype ont été très concluants, à tel point qu'une commercialisation de Glowee semble envisagée pour la fin de l'année 2015.

D'autant que la startup a été propulsée en tête d'affiche le 21 janvier 2015, en gagnant, devant une cinquantaine de startups innovantes, l'édition parisienne de l'Elevator World Tour, la compétition mondiale de pitchs défendus devant un jury composé d'investisseurs, d'entrepreneurs et d'experts de l'innovation technologique. La brillante startup de biotechnologies environnementales a remporté cette 4e édition organisée à la Tour Eiffel, et s'est vue récompensée d'une bourse de 100.000 dollars financée par des investisseurs et business angels.

L'année 2015 commence donc bien pour cette jeune équipe et l'ambition des créateurs de Glowee, est maintenant d'amorcer une révolution de l'illumination et d'éclairer des villes avec des micro-écosystèmes autonomes dont la durée de vie serait beaucoup plus longue. D'ici quelques décennies, nos villes, notre habitat et nos voitures pourraient bien être éclairées en grande partie par une énergie propre et économique.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :