post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Cinéma. Interstellar, un voyage spatio-temporel pour sauver l'humanité



Après la conclusion de sa trilogie Dark Knight en 2012, on retrouve le réalisateur Christopher Nolan dans un space-opera scientifico-philosophique où l'enjeu n'est rien de moins que l'avenir de l'humanité.

En première semaine, plus d'un million de spectateurs sont allés découvrir le nouveau film de Christropher Nolan annoncé comme un grand space-opera, et comme promis, Interstellar en met plein les yeux au spectateur embarqué dans l'immensité galactique pour un voyage interstellaire qui défie l'imagination. Mais, si ce film d'anticipation peut ravir les fans de science-fiction et les physiciens, il laisse perplexe le cinéphile peu au fait des hypothèses métaphysiques, des théories quantiques, de la relativité et des propriétés étranges des trous noir - un corps dont le champ gravitationnel est si intense que rien ne peut s'en échapper, même la lumière.

Pour apprécier ce film qui démarre lentement, ce n'est pas Gravity ! et, si l'on n'a pas les connaissances astrophysiques préalables, il vaut donc mieux évacuer, dès le début, toutes ces grandes réflexions sur l'Univers qui nous entoure et retenir ce qui reste digeste. A savoir, l'essentiel en équation : un trou de ver jouerait le rôle de raccourci entre deux points de l'univers, une sorte de tunnel reliant, par exemple, deux galaxies différentes et à travers lequel la matière peut voyager plus vite que la lumière. Un bémol toutefois, cela reste de la pure science fiction : les trous de ver existent-ils vraiment ? un équipage d'astronautes sortirait-il indemne d'un trou de ver ? sera t-il seulement humainement possible de les fabriquer un jour ? et, surtout sans affecter la dynamique du système solaire ? ces quatre questions seules, dépassent le commun des mortels. Quand au trou noir le plus proche de la Terre, il est situé à 26 000 années-lumière autant dire, une éternité.

Reste que cette histoire d'un groupe d'explorateurs qui profitent d'une faille dans l'espace-temps pour offrir une seconde chance à l'espèce humaine, débute sur une histoire réaliste qui se situe au Etats-Unis, dans un avenir sans doute proche. Les Terriens devant faire face au dérèglement climatique connaissent une grave crise alimentaire et la seule chance de sauver l'humanité, est de partir à la conquête de l'univers pour dénicher une planète colonisable et prévoir un plan d'évacuation de la Terre. Et, nous en resterons là pour résumer cette histoire, parce que, moins vous en saurez avant de découvrir ce film, plus vous prendrez plaisir à courir le voir !

VIDEO
video
Interstellar

Certains films peuvent faire réfléchir sur notre avenir, Interstellar est de ceux là, car si notre écosystème n'est pas au bord de l'extinction, il reste fragile et sur le chemin d'un fléau écologique mondial. Dans ce long métrage en deux parties, parfois la fiction rejoint la réalité, il y des simulations magnifiques du trou noir Gargantua qui intéressent vraiment les astrophysiciens, Kip Thorne, spécialiste des trous noirs, le confirme lui-même, mais, la première partie du film qui ressemble à une fin du monde, lance aussi des avertissements à 7 milliards d'êtres humains éco-responsables témoins des premières leçons que la nature nous donne chaque jour.

Cela dit, à l'image de 2001, l'Odyssée de l'Espace, et quelques subtiles références à ce film majeur, Interstellar reste un blockbuster spectaculaire, plein d'intensité et d'imagination, servi par un casting de qualité, avec des séquences haletantes s'appuyant sur une bande son saisissante signée Hans Zimmer, sans oublier des effets spéciaux et des paysages à couper le souffle. On ne peut donc que recommander, Interstellar, qui explose au box-office mondial - un film de science-fiction américain de Christropher Nolan, Avec Matthew McConaughey, Jessica Chastain, Anne Hathaway...


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :