post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

LHC, un redémarrage à 100% pour comprendre les mystères de l'univers



Comment peut-on reproduire un big-bang à cent mètres sous terre ? avec le Grand collisionneur de hadrons (LHC) prêt à redémarrer pour résoudre les plus grands mystères de l'univers.

Après un arrêt de plus de deux ans, pour réaliser des travaux de maintenance de consolidation et d'amélioration, l'accélérateur de particules du CERN près de Genève, reprend du service, prêt à fonctionner avec une énergie encore jamais atteinte juqu'à présent.

En effet, le Grand collisionneur de hadrons (LHC) est maintenant capable de générer des collisions de protons à presque 2 fois le niveau d'énergie de sa première période d'exploitation de 2012 qui avait permis la découverte du boson de Higgs, la « plus grande découverte depuis 50 ans », et l'attribution du prix Nobel de physique 2013 aux théoriciens Peter Higgs et François Englert.

Les particules issues de ces collisions au LHC sont très nombreuses mais les bosons de Higgs, les plus rares, n'en représentent que quelques dizaines presque insaisissables. Le célèbre physicien Stephen Hawking avait perdu 100$ en pariant qu'on ne les découvriraient jamais. Encore nommé parfois "Particule de Dieu", même si, elle n'est en aucun cas la particule à l'origine de l'Univers, le boson de Brout-Englert-Higgs est un chaînon essentiel pour la compréhension l'Univers, cette découverte extraordinaire permet d'expliquer comment les particules acquièrent une masse, interagissent pour former des atomes, et valide l'ensemble de la théorie du Modèle Standard élaboré dans les années 1970 décrivant la matière et les forces de l'univers.

Ce redémarrage tant attendue du 5 Avril par les chercheurs, a permis a des paquets de protons de recommencé à circuler dans cet anneau souterrain de 27 kilomètres construit autour de Genève. Dans les prochaines semaines, la montée en puissance progressive à 13.000 milliards d'électron volt (13 Tev), va permettre de vérifier d'autres théories de la physique et sans doute nous conduire à des découvertes saisissantes aux frontières de la science, qui pourraient changer totalement notre vision du monde.

VIDEO
video
C'est quoi le Bozon ?

Avec la reprise des expériences et les premières collisions à haute énergie, les scientifiques du Cern espèrent notamment trouver les premières particules de matière noire et répondre à certaines questions sur cette matière sombre composée de particules inconnues, supposée constituer environ 26% du contenu en matière de l'Univers , matière et énergie noires représentant près de 96% de la masse et de l'énergie de l'Univers, le reste constituant seulement 4% avec la matière ordinaire visible faite de neutrons, protons et électrons.

De nouveau en service, le Grand collisionneur de hadrons ne manque pas de faire réagir à travers le monde, notamment des médias qui lors des précédentes expériences avaient déjà souligné le danger de créer un mini-trou noir lors d'une collision de particules à haute énergie avec le potentiel risque de faire disparaître notre planète. La conséquence d'un tel scénario catastrophe a été démentie par les scientifiques et spécialistes des trous noirs dès la première phase d'expérimentation en 2011, où quelque 400.000 milliards de collisions proton-proton ont été détectées avec un choc effroyable, mais sans incidence sur notre écosystème.

Pour l'heure, nous connaissons aujourd'hui à peine 4% de l'univers, les chercheurs espèrent bien que le LHC, en recherchant de nouvelles particules exotiques, permettra de résoudre nombre d'énigmes, sinon les preuves d'une nouvelle physique ou encore élucider le mystère de notre existence dans notre système stellaire.


[1] Crédit photo : Cern, une collision entre 2 protons, un boson de Higgs est produit


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :