post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Une merveilleuse histoire du temps, la vie et l'univers de Stephen Hawking



Si le physicien théoricien est mondialement connu pour ses travaux novateurs de cosmologie, que sait-on de sa vie, de sa grave maladie et de son grand amour, c'est le sujet de ce film, tel un voyage infini.

1963, en Angleterre, Stephen Hawking le physicien et cosmologiste britannique, alors étudiant à Cambridge, entend bien donner une réponse au mystère de la création de l'univers, du Big Bang aux trous noirs. Un objectif atteint en moins de 40 ans, notamment, en vulgarisant en 1989 ses travaux dans son livre le plus connu sur l'origine de l'Univers - Une brève histoire du temps. Récompensé dans de nombreux festivals, James Marsh retrace dans son film la vie douloureuse et le destin incroyable d'un génie, astrophysicien théoricien britannique, frappé de plein fouet par la sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot qui va s'attaquer à son corps, mais le laisser libre dans son esprit.

Cette histoire montre à quel point l'amour, celui tout d'abord de l'admirable Jane (Felecity Jones), une brillante étudiante en art avec laquelle il aura trois enfants, a su l'aider à surmonter une maladie dégénérative implacable, avant de la quitter en 1990 pour se remarier avec son infirmière Elaine Mason. Une seconde union qui durera 10 ans. Le film n'en témoigne pas moins de son génie, de son esprit qui se rend là où personne n'a encore jamais été, et sur les conséquences que sa maladie à eu sur sa vie privée. L'homme emprisonné dans son corps depuis de nombreuses années qui lutte contre cette maladie des neurones moteurs et qui a perdu la faculté de parler en 1985, ne peut se déplacer que dans un fauteuil roulant et ne communiquer que grâce à un dispositif de son invention lui permettant de sélectionner des mots sur un écran d'ordinateur couplé à un synthétiseur de parole. Ce système de communication amélioré par Intel, qui lui permet d'écrire, mais également de parler avec une voix synthétique, a changé sa vie, et sans doute, bientôt, celle d'autres personnes handicapées, puisqu'il souhaite le rendre accessible en open source à la communauté scientifique et au monde entier.

Après un diagnostic implacable dès l'âge de 21 ans, rien ne l'arrêtera dans sa quête à terminer ses études et réussir son doctorat, à comprendre les mystères de l'univers, et à rendre ses découvertes et théories des trous noirs et de la gravité quantique, accessibles et passionnantes pour le plus grand nombre. Le chercheur et Ex-professeur de mathématiques qui occupa la chaire de Newton à l'université de Cambridge nous montre que pour nombre de choses, le futur c'est maintenant, celui qui a réussi à nous faire rêver avec la théorie des cordes [1], annonce des découvertes technologiques qui transformeront nos vies, mais, nous met en garde contre l'intelligence artificielle qui pourrait vite dépasser l'humanité, raconte au lecteur les fondations de la physique moderne, dans son livre - The Grand Design - (« Le grand Dessein »), et soutient que l'univers peut se créer de lui-même, à partir de rien. Il estime encore, que les extraterrestres pourraient exister, mais qu'il faut se méfier d'une éventuelle rencontre qui ne serait pas le seul fait du hasard, puisque ce serait sans doute pour dérober les ressources de notre planète.

VIDEO
video
BA : Une merveilleuse histoire du temps

Adapter au cinéma la vie de Stephen Hawking n'était pas une équation si simple à résoudre. On a vite la réponse en voyant une belle histoire dans l'Angleterre des années 60, magnifiquement portée à l'écran. Les deux acteurs principaux Eddie Redmayne, d'une grande ressemblance, et Felicity Jones, sont très convaincants. Seul regret, l'histoire se concentre essentiellement sur la vie de famille et laisse de côté les travaux du chercheur ou certains aspects sur l'évolution de sa maladie, mais c'est le choix du réalisateur. Une merveilleuse histoire du temps, s'inspire de l'autobiographie – Voyage à l'infini, ma vie avec Stephen –, écrite par sa femme, Jane Hawking, le film au romantisme fou fait partie des 8 nominations pour l'Oscar du meilleur film, un Biopic britannique de James Marsh, avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Charlie Cox. Comme le dit Stephen Hawking, "Eddie Redmayne m'incarne très bien. Parfois, j'avais l'impression que c'était moi." La bande annonce est juste magnifique et émouvante.

[1] - la théorie des cordes vise l'unification des lois de la physique - décryptage dans un prochain article.

[2] Crédit photo : pictoquotes (CC By 2.0)


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :