post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Needelp, le site d'aide entre voisins, s'étend à l'étranger



Un an seulement après son lancement, la marketplace des compétences change de nom et se développe à l'international.

La "gig economy", vous connaissez ? Le marché des petits boulots - encore appelé le jobbing -, est en plein essor depuis plusieurs années et offre des revenus supplémentaires à des actifs bien souvent pris de court par la conjoncture économique actuelle. C'est ce qu'on peut encore appelé "l'économie solidaire et positive", car en faisant le pari de mobiliser des milliers de personnes pour s'entraider, elle joue quelque part un rôle de garde-fou dans une économie qui manque de sens.

La start-up Needelp est partie de ce constat et a décidé de promouvoir un concept innovant et peu exploité : l'échange de services entre voisins. Créée il y a un peu plus d'un an, la startup qui s'appelait au début "Pour-combien.com" a su séduire une large communauté et s'exporte maintenant dans toute l'Europe.

Le créateur et CEO de la start-up, Guillaume de Kergariou, explique avoir eu l'idée du site internet grâce à son voisin. "Il y a quelques années, mon voisin m'a proposé d'aller chercher mon costume au pressing vu que j'étais dans l'incapacité de m'y rendre.

"L'idée de Needelp venait de naître", raconte-il. Aider lors d'un déménagement, pour monter un meuble, pour faire quelques menus travaux... de peinture, électricité, ou encore de petite plomberie. Aujourd'hui, 40% des tâches réalisées concernent le bricolage, Needelp a même développé un service express dans les grandes villes, avec une disponibilité sous 24h00 pour les travaux urgents.

Une multitude de petits problèmes quotidiens pourraient être solutionnés si un voisin bienveillant acceptait de donner un coup de main. Le site Needelp propose de mettre en relation les habitants d'un même quartier pour s'échanger ce genre de service et 95% des annonces trouvent un jobber pour y répondre.

Les "jobbers" sont rémunérés à leurs tarifs, mais comptent moins cher que de faire appel à un prestataire professionnel. Le particulier paie sur la plateforme, mais n'est débité qu'une fois la mission accomplie par le jobber. De plus, Needhelp met un point d'honneur à vérifier les profils des personnes inscrites sur le site pour que la confiance soit optimale des deux côtés. La mission de Needelp : Trouver quelqu'un de compétent pour vous aider.

Miser sur l'économie collaborative tout en se créant un véritable réseau dans le voisinage : Avec une communauté de plus de 40 000 membres (étudiants, chômeurs, micro-travailleurs, auto-entrepreneurs...), c'est sûr, la plateforme Needelp a de l'avenir. Et même une ambition à l'échelle européenne, devenir d'ici à 2018, le leader sur le marché des micro-travaux.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :