Pirate Browser, le navigateur sans censure !

post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz
Ce nouveau navigateur Internet lancé par la fondation Tor dispose d'un programme permettant d'anonymiser sa connexion et donc sa navigation sur le web.

La navigation à l'ère 2.0, c'est quoi ? depuis les révélations sur les systèmes d'écoutes électroniques, les internautes recherchent des solutions pour naviguer librement, en toute sécurité et dans l'anonymat.

Que se passe-t-il si vous associez les qualités de Firefox, le réseau mondial de routeurs Tor et l'extension Foxy Proxy ? Vous obtenez Pirate Browser, le navigateur de The Pirate Bay, qui vous permet de naviguer sans censure sur le Web.

Attention toutefois : Pirate Browser fonctionne à partir de Tor mais n'est pas un navigateur Tor et ne garantit pas l'anonymat - dans ce dernier cas il vaut mieux s'abonner à une offre VPN. Hadopi pourra donc remonter jusqu'à vous, et la NSA (et ses équivalents en Europe) pourra continuer à vous espionner.

Néanmoins, Pirate Browser pourra lever certains obstacles, le trafic est crypté et les routes connues uniquement par la source. On parle beaucoup de la liberté d'Internet en Chine ces temps-ci, mais la situation en Occident est loin d'être irréprochable.

En France, à l'initiative d'une députée UMP, fin juin les députés ont supprimé un article de la Loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique qui permettait le filtrage d'Internet sans décision de justice.

Même si le texte anti-filtrage a finalement été voté à l'unanimité pour un trentaine de députés présents dans l'Hémicycle, il y a eu un large consensus défavorable à l'amendement jusqu'au vôte final.

Pour autant, des lois de filtrage du Web sont votées, dans certains pays, avec de graves dérives, pour censurer des contenus sensibles, notamment politiques, restreignant ainsi les libertés en ligne.

C'est dans ce contexte, aggravé par les révélations d'Edward Snowden sur l'espionnage du monde entier par le gouvernement américain, que The Pirate Bay, site suédois spécialisé dans le partage de fichiers et condamné par la justice de son pays, a décidé de lancer ce navigateur, ce qui tombe à pic pour son dixième anniversaire.

Dernière précision,Pirate Browser est basé sur l'extension Foxy Proxy et la version Firefox Portable Edition, donc portable sur une clé USB. Le programme ne nécessite pas d'installation. Le logiciel n'est disponible que sur Windows pour l'instant, mais des versions pour Mac et Linux sont prévues prochainement. Et de toute façon, son utilité va vite faire oublier ses défauts de jeunesse.


à lire aussi