post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Hello Merci, le prêt solidaire sans passer par la banque



Le financement participatif a le vent en poupe, lancée tout récemment la plateforme Hello Merci vise à faciliter des prêts solidaires entre particuliers dédiée aux projets personnels.

Pour réaliser un projet, aussi désintéressé soit-il, il faut... de l'argent. Comme le disent les Américains, « you can't save the world if you can't pay the rent » (vous ne pouvez pas sauver le monde si vous ne pouvez pas payer le loyer).

Et pour l'instant, pour avoir de l'argent... il faut demander un crédit aux banques. Ces dernières, après avoir accordé des prêts de façon inconsidérée pendant les années 2000, sont beaucoup plus frileuses depuis la crise financière de 2008.

Faut-il pour autant renoncer à vos projets ? Heureusement, non. Hello Merci permet de trouver des financements sans passer par la banque, et, encore mieux... sans intérêt. De 200 à 15 000 euros, ce service vous permet de faire appel à la communauté des internautes.

La start-up, créée par Kisskissbankbank déjà spécialisée dans ces pratiques (dans le domaine de la création) se rémunère à hauteur de 3 à 6 % selon la durée du crédit (maximum 36 mois). Un taux imbattable sur le marché.

Le principe est simple : vous présentez votre projet sur Hello Merci, vous dites de combien vous avez besoin, et en combien de temps vous comptez rembourser le prêt. Les internautes vous prêtent alors la somme. S'ils ne gagnent rien à le faire, ils bénéficieront en revanche du service quand ils auront eux-mêmes besoin d'argent.

L'idée de prêts solidaires (« P2P lending » ) n'est pas neuve : elle fait même partie de traditions pluriséculaires, présentes notamment dans la doctrine sociale de l'Eglise, qui condamne l'usure. Ce qui est nouveau, c'est bien sûr le pouvoir démultiplié que confère le Web : si vos proches n'ont pas assez à vous prêter, des internautes, eux, le pourront !

Et aucun risque de ne pas être remboursé par un mauvais payeur : l'internaute veut soigner sa réputation, il honorera donc ses dettes.

L'idée de la plateforme c'est aussi de toucher tout le monde, créatifs ou non, futurs entrepreneurs ou pas, tout est possible... par exemple, vous pourrez présenter votre projet personnel pour financer un permis, un intrument de musique ou encore des études.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :