post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Les Etats-Unis prêts pour le super wifi



L'avenir de l'internet sans fil passera par des fréquences de télévision non utilisées, c'est en tout cas un des défis technologiques et industriels US qui permettront de résoudre à la fois la pénurie inévitable des fréquences et l'absence de couverture haut-débit.

Sur une vaste étendue comme celle des Etats-Unis, avec notamment de très grands espaces ruraux, et des agglomérations parfois très éloignées les unes des autres, le wifi ne permet pas encore à tout un chacun d'être connecté. Bref, la zone blanche qui dispose paradoxalement de beaucoup de fréquences libres, reste une réalité pour certains habitants d'endroits un peu perdus, mais pas seulement.

Une solution est actuellement testée de l'autre côté de l'Atlantique. Un concept de « Super Wifi », reposant sur un projet intitulé « Air.U », soutenu par Google et Microsoft, a déjà été installé à Houston, au Texas en 2011, puis à Wilmington, en Caroline du Nord. Les campus des zones rurales devraient commencer à être équipées début 2013. « Super wifi », le terme est cependant trompeur pour l'utilisateur.

Cette technologie utilise les espaces blancs des fréquences des chaînes de télévision, ce qui n'a rien à voir avec le wifi, mais offre de nombreux avantages: couvrir de bien plus grandes distances que le wifi, dépasser les blocages créés par les intempéries, les accidents de terrain (montagnes, murs, etc..), résoudre les problèmes d'embouteillages dûs à la téléphonie mobile et au développement des tablettes, téléphones multimédias, etc. Et surtout, ce nouveau signal pourrait avoir théoriquement une portée de 160 km, donc utilisable hors d'un réseau domestique.

Mais les fréquences utilisées par le wifi et le super wifi ne seront pas les mêmes, les normes techniques ne seront pas compatibles, et les équipements nécessaires pour utiliser l'un ou l'autre système sont actuellement bien différents.

Pour toute la filière industrielle, la solution serait de développer des puces qui puissent fonctionner avec les deux technologies, ce que Texas Instrument s'est déclaré prêt à tenter, après avoir pris connaissance des mises en garde de la Whitespace Alliance « Alliance pour les espaces blancs ».

Objectif qui risque cependant de demander du temps, et cet élargissement impressionnant des possibilités de connexion au réseau, nécessitera très certainement encore plusieurs années avant d'être véritablement opérationnel.

Une zone blanche est, dans le domaine des télécommunications, une zone du territoire qui n'est pas desservie par un réseau donné, plus particulièrement un réseau de téléphonie mobile ou Internet.

Il s'agit souvent des zones les moins densément peuplées et typiquement les zones rurales, pour lesquels les opérateurs n'ont pas intérêt à investir dans les équipements nécessaires, car ils ne peuvent pas espérer une exploitation rentable. C'est la dimension territoriale de la fracture numérique.

Toutefois, même si au départ l'objectif du super wifi est de répondre à ce problème, se tourner vers les fréquences de la télévision hertzienne, va surtout permettre de stopper la pénurie inévitable des radio fréquences et désengorger le trafic à grande vitesse sur les autoroutes de l'internet sans fil.

Notes

[1] Crédits photo : SuperWiFiSummit Home (Copie d'Ecran)


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :