post

Trouver un job, un stage en Angleterre en France ou aux Etats-Unis avec le web 2.0



Vous cherchez un stage ou un emploi en France ou à l'étranger ? Alors voici quelques pistes pour booster vos recherches avec le web 2.0 et les réseaux sociaux.

Il est désormais loin le temps, ou la démarche pour rechercher un job consistait à consulter les petites annonces des journaux ou les offres d'emploi sur le site local de ce qui s'appelait autrefois l'ANPE. L'évolution du numérique, la montée en puissance des réseaux sociaux, les nouveaux usages du numérique, les objets nomades... ont permis de décloisonner les offres d'empoi sur la Toile, rendant ainsi la recherche d'emploi beaucoup plus pratique qu'avant mais pas forcément plus facile.

Car, avec la morosité ambiante, disons le ! les délocalisations, l'exode des cerveaux (les pays les plus attractifs pour les expatriés sur le plan économique), mais aussi la spécialisation croissante des métiers et des acteurs économiques, il devient très difficile pour les entreprises de trouver le candidat idéal pour un poste. Et, pour un candidat cela s'apparente de plus en plus à un véritable parcours du combattant pour trouver une mission correspondant à ses vrais compétences. De ce point de vue, on peut dire que les médias sociaux, où l'on s'informe en temps réel des opportunités, et où l'on fait valoir son identité numérique et ses compétences en quelques clics, accroissent fortement les chances de trouver un emploi.

Pourquoi ne pas utiliser les réseaux sociaux ? Partagez cette offre et gagnez jusqu'à 500, 1000 ou 1500 € en cas de recrutement... ou encore 10 € par candidature pertinente. C'est le concept que l'on peut découvrir sur MyJobCompany, un site déléguant le recrutement à des internautes. L'idée est que ces derniers auront un réseau relationnel qui correspond au plus près de leur activité, à charge pour eux ensuite de relayer les annonces d'emploi sur Facebook, LinkedIn, Twitter, Google+, par courriel, ou encore sur leur blog...

Les réseaux sociaux changent, les outils bavards d'hier se métamorphosent en outils d'information, en réseaux relationnels, et c'est grâce à cette évolution que plus de 50% des recruteurs ont déjà contacté un candidat via un réseau social, et plus de 65% d'entre eux ont finalisé une ou plusieurs embauches via les médias sociaux. Un chiffre qui se confirme chez les 25-34 ans, avec 48% des jeunes qui disent avoir trouvé un job sur le Net ou les réseaux sociaux. Dans cette course à l'emploi, la majorité des candidats continuent de chercher sur les sites classiques, tels que l'incontournable Pôle Emploi, et sur plus de 150 portails d'offres d'emploi, du job board généraliste, au job board international, destiné aux jeunes diplômés, cuisiniers, chercheurs... pour dénicher un emploi à l'autre bout de la planète, pratiquer une autre langue, découvrir une autre culture - souvent avec un billet sans retour.

Cet écosystème sans frontières qui fonctionne autour d'acteurs de l'économie, fait de ces sites spécialisés, une piste incontournable pour traquer l'emploi entre - job boards régionaux (Recrutement Essonne...) et/ou spécialisés par secteur d'activité (PMEBTP, Emploi médical, et par métier (Commerciaux.fr, CAO Emplois, Assistante Experte, Phonemploi...). Mais les candidats utilisent aussi de plus en plus les moteurs de recherche spécialisés tels que Monster, Keljob, ou encore Qapa, des spots qui peuvent vous faire gagner un temps précieux en ciblant localement les secteurs qui vous intéressent, sans oublier un gisement d'offres disponible à la source avec les espaces recrutement des entreprises.


Vous recherchez un stage en entreprise voici quelques adresses utiles:

Guide des stages


Depuis la France vous pouvez trouver à l'étranger ou en Outre Mer, voici notre sélection de liens:

Guide des expatriés


Ces quelques pages spécialisées des grands quotidiens britanniques et des agences de recrutement faciliteront vos recherches:

Guide de l'emploi au Royaume Uni


Carrière et Orientation :




   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :