post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Vivaldi, le navigateur Internet pour les utilisateurs intensifs



Pensé pour les gros surfeurs, ce nouveau navigateur devrait se distinguer de la concurrence par ses performances et de nouvelles fonctionnalités innovantes.

Vous pensez que l'univers des navigateurs Internet est fermé et figé ? Vos certitudes pourraient bien être mises à mal avec l'arrivée de Vivaldi, le nouveau navigateur auquel participe Jon Stephenson von Tetzchner, le fondateur et ex-patron d'Opera, et dont on regrette d'ailleurs, soi dit en passant, la fermeture au mois de Mars 2014 des services relatifs au portail internet My Opera. Lancé en 2001, ce dernier a su fédérer au fil des versions, une communauté assidue de plus de 15 millions de membres.

Créer et lancer un nouveau navigateur est de la même trempe que conquérir le marché des moteurs de recherche, il s'agit avant tout de bousculer les mastodontes en place et de convaincre les usagers, des centaines de millions d'internautes, qui le plus souvent, les yeux rivés sur des écrans de toutes tailles, sont habitués à faire de l'A/B testing des performances. Pour avoir une chance de concurrencer les poids lourds comme Firefox, Chrome ou Safari, et à quelques mois du lancement de Spartan, Vivaldi doit présenter de l'originalité, viser juste et surprendre la concurrence avec une offre qui souhaite réunir sécurité, performances et fonctionnalités. Ici, l'objectif affiché est de permettre un usage intensif du navigateur agrémenté de fonctionnalités jamais vues, autrement dit : proposer un navigateur web de nouvelle génération. En effet, Vivaldi s'adresse clairement à ceux qui utilisent de manière soutenue leur navigateur, ceux "qui en veulent toujours plus", sans rester sur le carreau par manque de puissance.

Pour le moment, Vivaldi compatible Windows, OS X et Linux, n'est disponible au téléchargement qu'en « préversion technique ». Comme Chrome ou Opera, il se base sur Chromium, les navigateurs basés sur cette technologie sophistiquée ont démontré disposer d'une puissance inégalée qui leur permet d'avoir une vitesse et un rendement de navigation supérieurs. Force est de constater, que le travail de développement réalisé est d'excellente qualité. Hautement customisable, il propose une interface et des fonctionnalités différentes par rapport aux navigateurs classiques, avec par exemple une barre latérale gauche qui est présente par défaut, mais qu'il est possible d'escamoter. Cette barre permet d'accéder rapidement à ses favoris, sa boîte mail ou encore ses téléchargements. On retrouve évidemment les mêmes fonctionnalités que les autres navigateurs (gestionnaire de favoris, les onglets, le tri par dossier, etc.), mais il est aussi possible de regrouper ses onglets, en les déplaçant les uns sur les autres (en pile), ce qui est très pratique pour ceux qui laissent beaucoup de pages ouvertes sur leur navigateur. Petit détail design qui attire l'oeil de l'utilisateur, l'onglet actif met la couleur dominante de la page à tout le navigateur et c'est visuellement du plus bel effet.

VIDEO
video
Vivaldi browser - Quick review -

De nombreuses pistes sont actuellement réfléchies et testées pour offrir une expérience inédite pour la version définitive de Vivaldi. On parle de la possibilité de synchroniser les comptes de ses différents appareils, d'une navigation facilitée sur le clavier, avec l'introduction de raccourcis pratiques, la possibilité de lier des notes aux pages web, un service de Webmail, ou encore l'amélioration des performances, afin d'en faire le navigateur le plus rapide jamais créé : « un navigateur pour nous et aussi pour nos amis » précise, Jon Stephenson von Tetzchner. Un projet intéressant qui s'accompagne de déclinaisons prochaines pour tablettes et smartphones et d'un portail de services complet vivaldi.net, incluant, courrier électronique, forum, blog, partage de photos et chat en ligne, ouvert aux membres depuis plus d'un an.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :