post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Weroom, le choix de la colocation par affinités



Sur le marché de la colocation, cette plateforme apporte une réponse communautaire sur mesure pour faciliter l'accès à un mode de vie de plus en plus plébiscité.

Créée par Thomas Villeneuve, un ancien d'Amazon, la plateforme Weroom souhaite permettre aux internautes recherchant une colocation de se regrouper selon leurs affinités. Partout en Europe, aux Etats-Unis ou au Canada, vous avez la possibilité de rechercher si des gens partageant les mêmes centres d'intérêts que vous ou ayant le même rythme de vie recherchent une colocation au même endroit que vous. La colocation est dès lors davantage choisie que subie, et cela renforce les chances de succès sur la durée.

L'un des enjeux pour cette jeune start-up créée en novembre 2013 est de séduire les professionnels de l'immobilier, et de leur présenter la colocation comme une alternative sérieuse à la location individuelle. D'autant que la crise qui n'a d'ailleurs plus rien d'hexagonal, la difficulté à trouver un logement à loyer modéré, mais encore, les nouvelles tendances de l'économie du partage, boostent ce marché en pleine croissance.

La colocation nouveau mode de vie tendance

Contrairement aux idées reçues, la colocation n'est plus réservée aux étudiants en galère pour se loger, aujourd'hui en France, 54% des co-locataires sont des actifs avec un emploi stable. L'un des principaux avantages avancées par les adeptes de la vie en colocation, est de pouvoir s'offrir des mètres carrés supplémentaires pour vivre dans un grand logement abordable, le second est d'ordre budgétaire avec la possibilité de se loger moins cher pour le prix d'un loyer global divisé souvent par trois ou quatre. Dans le climat actuel, c'est une solution anti-crise pour se loger dans un 90 mètres carrés en plein coeur de Paris.

Ce marché en plein développement, Weroom, a décidé de le conquérir avec un processus de colocation par affinités pour mieux vivre ensemble, facilitant ainsi l'accès à ce mode de vie de plus en plus plébiscité. La plate-forme permet aux futurs colocataires de joindre l'utile à l'agréable, en leur permettant de se regouper par affinités avant même de décider de vivre sous le même toit.

Basé sur le modèle du freemium, Weroom est gratuit, et propose des compléments payants, qui sont pour le moment la mise en valeur de profils, des photos professionnelles, des aides aux déménagements ou encore Weroom+. Une formule ou l'équipe multilingue vous aide à trouver rapidement une chambre parmi les 15000 disponibles en colocation en Europe.

Conçu comme un véritable réseau social, Weroom est composé de deux fonctionnalités : une première pour trouver son ou ses futurs colocataires, et une seconde pour dénicher le logement adapté à vos aspirations. Chacun se crée un profil, et le remplit avec des informations personnelles sur sa personnalité, ses hobbies et ses goûts.

Ainsi, les personnes se trouvant compatibles pour vivre ensemble, peuvent rentrer en contact grâce au système de messagerie présent sur le site, afin d'échanger et de voir si une colocation est envisageable. Un peu à la manière du Boncoin, il est également possible de déposer une annonce si vous quittez votre appartement ou si un de vos colocataires part.

En France, la colocation concerne plus d'1 million de personnes, près de 50 000 internautes sont déjà inscrits sur le site, et plus d'une quinzaine de collaborateurs travaillent déjà pour Weroom.com, sachant que la start-up envisage de recruter prochainement de nouveaux employés. Weroom accélère son développement à l'étranger avec des offres à Londres, Berlin, Montréal et Bruxelles, ou le concept « de l'habitat partagé » s'est rapidement développé.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :