post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Work'n meet accélère vos rencontres professionnelles



Manger rime avec convivialité et repas d'affaires, les deux créatrices de cette startup alsacienne booste vos repas professionnels avec un réseau social qui permet aux adhérents de se rencontrer facilement autour d'un déjeuner.

Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo, c'est très bien... sauf que ce n'est que rarement par ce biais que l'on trouve un emploi quand on est salarié, ou des contrats quand on est indépendant. LinkedIn et Viadeo servent surtout, comme Facebook d'ailleurs, à garder le contact... plus rarement à le créer. Tout simplement parce que ce lien reste souvent virtuel.

Rien ne remplace le contact humain, et le meilleur moyen de rencontrer un potentiel client, employeur, associé, c'est encore à table ! Surtout en France ou parler business « entre la poire et le fromage » est une tradition...

C'est de cette idée que sont parties Alice Chénel et Emmanuelle Semamra, deux commerciales qui trouvaient triste de manger seules leur sandwich dans un parking quand elles étaient en déplacement.

Les deux associées, amies de longue date, ont donc décidé de lancer Work'n Meet au début du printemps. Comme Viadeo et LinkedIn, il s'agit d'un réseau social, mais qui permet de « réseauter » pendant la pause déjeuner.

L'innovation est de proposer aux inscrits de participer à des déjeuners ou des dîners d'affaires avec des professionnels de leur branche et de leur secteur.

Et surtout de gérer l'organisation du rendez-vous, basé sur le concept de l'agenda virtuel intelligent. Chaque adhérent délivre ses disponibilités et l'équipe de Work'n Meet se charge d'organiser le repas d'affaires dans l'un des restaurants sélectionnés.

Pour le moment, le seul handicap du réseau, c'est qu'il est limité à l'Ile-de-France et à l'Alsace, ou les deux jeunes femmes ont des attaches. Work'n meet prévoit cependant une extension à l'ensemble du territoire national, avant les pays frontaliers.

Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Des exemples comme Airbnb ou Cookening montrent qu'une bonne idée peut s'appliquer partout où un nombre suffisant de personnes sont prêtes à l'accueillir.

Work'n meet fonctionne sur le modèle du freemium : gratuit pour une utilisation limitée, cinq euros par mois pour une participation régulière à des déjeuners ou dîners d'affaires... soixante euros l'année, cela peut largement être rentabilisé en un repas si vous concluez une affaire à ce moment-là !


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :