post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Copyleaks, la nouvelle référence de la lutte contre le plagiat en ligne



Ce site vous permet de détecter le plagiat et la contrefaçon de contenus avec des atouts qui devraient séduire les écrivains, auteurs et éditeurs web.

Après plusieurs années de travail sur un programme de recherche anti-plagiat, Alon Yamin et Yehonatan Bitton, deux ingénieurs israéliens, ont finalement lancé leur start-up avec une technologie propriétaire. Copyleaks, de son nom, est un détecteur de plagiats en ligne qui lutte pour le respect des droits d'auteur. Pour le moment, son contenu est entièrement accessible gratuitement, mais une version Premium arrivera prochainement.

Cette nouvelle entreprise n'est pas innovante dans son essence même, puisque d'autres sociétés se sont déjà lancées dans la chasse au plagiat en ligne, mais Copyleaks possède des caractéristiques qui lui permettent de se distinguer de la concurrence. Tout d'abord, elle ne se contente pas de rechercher les textes équivalents à divers degrés, comme la majorité des programmes dans ce domaine, elle peut aussi inspecter tout un site Internet afin d'y rechercher l'ensemble des éléments qui y ont été plagiés sur d'autres sites.

De plus, alors que beaucoup se contentent de rechercher le plagiat entre une page web et une autre, Copyleaks peut également le faire entre un fichier informatique et une page web pour faire ressortir les similitudes entre paragraphes ou entre textes via tous types de documents et flux numériques, ce qui ne devrait pas rassurer les plagieurs. A côté du traditionnel format html, Copyleaks peut donc aussi analyser de manière transversale, par exemple, des fichiers doc, txt ou pdf.

Bien que l'application web soit en anglais, toutes les langues sont supportées, et Copyleaks peut aussi contrôler des pages dont l'accès est subordonné à un mot de passe. Enfin, l'utilisateur peut choisir de mettre en place une veille en ligne, qui lui notifie automatiquement tout nouveau potentiel plagiat, avec une copie d'écran l'informant de la date de constatation du plagiat, ce qui peut constituer un élément de preuve intéressant au moment d'une éventuelle plainte.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :