post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Le thorium, une troisième révolution énergétique ?



Dans le meilleur des mondes, avez-vous déjà imaginé faire le plein de votre voiture une fois pour toutes et rouler avec, à vie ? détrompez-vous, ce n'est pas de la théorie et cela fonctionne déjà.

A l'heure où le nucléaire est de plus en contesté, il y a une énergie que l'on nomme le "nucléaire vert", une énergie du futur, déjà testée par le passé avec des réacteurs expérimentaux au thorium construits dès le milieu des années 1950. Ce minéral noir découvert en Norvège au XIXe siècle, on le nomme le thorium 232, qui, si on le place dans un réacteur, peut absorber un neutron et produire de l'uranium 233. Le thorium est une énergie fertile alors que l'uranium 233 est fissile, c'est à dire qu'il peut subir une fission nucléaire. On va ensuite réinjecter cet uranium 233 dans le réacteur pour qu'il rencontre à son tour un neutron, ce qui pourra créer d'autres neutrons qui vont provoquer à nouveau des fissions, et ainsi de suite. Cette réaction en chaîne va finalement permettre de produire de l'énergie.

Tout n'est cependant pas si simple, car à la base, il faut une matière fissile pour déclencher le processus créateur de neutrons. Le thorium est une solution à explorer, quand l'on sait que les ressources d'uranium pourraient bien être épuisées d'ici la fin du siècle, que le thorium est aujourd'hui trois fois plus abondant que l'uranium, et qu'il n'y a pas besoin de creuser des mines pour aller en chercher. Ressource abondante ! oui, mais où ? dans des pays comme les Etats-Unis, le Canada, l'Inde, le Brésil et la Turquie, coup de bol, il y en a même en Bretagne. De plus, le thorium permet de produire une quantité de matière fissile aussi importante que celle qui est consommée par le réacteur. Autrement dit, c'est un combustible quasiment inépuisable, et qui gaspille très peu de ressources.

En ce qui concerne les déchets, alors que certaines fissions donnent lieu à des éléments radioactifs durables, le thorium laisse des déchets très peu radioactifs, et les produits qu'il dégage sont faciles à stocker. Cette facilité pourrait permettre d'améliorer la sûreté du stockage, et éviter ainsi les accidents du genre de Fukushima.

Pou l'heure, un groupe de scientifique chinois, travaille sur une nouvelle génération de réacteurs au thorium, qui produirait des déchets verts beaucoup moins toxiques, en effet le thorium est un sous produit des TR, et la chine produit 95% des lanthanides de la planète, ou terres rares en y ajoutant le scandium, le lanthane et l'yttrium -, qu'ils fournissent en grande quantité à leurs voisins pour fabriquer du high-tech nippon.

Enfin, dans le Connecticut, la firme américaine Laser Power Systems (LPS), a développé un nouveau moteur à propulsion électrique avec le thorium. Charles Stevens, PDG de LPS, est un inventeur visionnaire, son idée est de remplacer les batteries, - que nous préconisons -, par un système conjoint de petites turbines avec un laser, et du thorium pour produire de l'électricité, ainsi 1 gramme de thorium produit l'équivalent de 28 000 litres d'essence. Résultat, en 2014, le premier prototype impressionnant de Thorium Car devrait voir le jour, mais le projet de réaliser une turbine permettant d'alimenter en électricité des villes semble encore plus pertinent.

En outre, Le Thorium carburant de demain... pourrait produire l'énergie nécessaire à notre planète pour des dizaines de milliers d'années, d'ailleurs le brevet du Dr Rubbia (CERN) pour l'utilisation du thorium comme combustible n'est pas nouveau, en 1999, la commission européenne, sur avis de 3 experts français, refusa d'investir dans ce projet jugé hors de prix et trop futuriste au regard des sommes investies dans une technologie nucléaire moins coûteuse et déjà bien installée. L'avenir de l'humanité passera t'il par le thorium, voici une vidéo informative à ne pas manquer pour en savoir plus, intitulée "L'énergie du thorium, l'avenir vert du nucléaire ?", commentée par Jean Christophe de Mestral, physicien, et fervent défenseur de ce qui pourrait être la prochaine révolution énergétique.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :