post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Angers, la capitale de l'objet connecté labellisée French Tech



L'agglomération angevine est désormais labellisée "French Tech", une annonce faite par François Hollande lors de son discours inaugural de la Cité de l'Objet Connecté, et officialisée fin juin par Axelle Lemaire.

Accompagné du ministre de l'Economie Emmanuel Macron et de la secrétaire d'État en charge du numérique Axelle Lemaire, François Hollande a inauguré le vendredi 12 juin à Angers, la Cité de l'Objet Connecté. Cette journée marque l'ouverture de la première COC imaginée dans le cadre du Plan Objets Connectés, un des 34 plans qui composent un large projet de reconquête de l'industrie en France,lancé il y a un an et appelé la "Nouvelle France industrielle". Ce programme initié par Arnaud Montebourg en 2014, soutient 34 filières d'avenir, afin de développer des projets innovants et consolider les filières stratégiques françaises de demain.

Cette journée marque également la réponse attendue de la candidature angevine pour le label "Métropole French Tech" dans la thématique Objets Connectés. C'est officiel depuis le 24 juin, Angers Loire Métropole est désormais labellisée "French Tech", un label internationalement reconnu, vecteur d'attractivité économique pour le territoire, remis pour trois ans par le secrétariat d'Etat au numérique et permettant de faire rayonner à l'international le made in France "local".

Située dans la proche banlieue d'Angers, au 7 rue du Bon Puits à Saint-Sylvain-d'Anjou, la Cité de l'Objet Connecté abrite sur un site extensible faisant pour le moment 1 800 m2, un centre d'innovation, un pôle formation et une usine de conception et production qui permet aux entrepreneurs et aux jeunes pousses d'y développer des projets en mode collaboratif et transversal.

L'idée de ce projet est de réunir en un même lieu différents métiers et savoir-faire en conception, industrialisation, intégration, liés à différentes filières telles que l'électronique, le numérique, en collaboration avec des sous-traitants de la mécanique et de la plasturgie. Grâce à un panel de services, de compétences et de machines, l'objectif est de sortir rapidement un prototype et ensuite le fabriquer sur place en petite ou moyenne série pour aboutir à une commercialisation.

VIDEO
video
Angers : une ville à la pointe pour les "objets connectés"

Ce projet collaboratif a pu se concrétiser grâce à l'engagement d'acteurs et patrons industriels locaux, dont le groupe Eolane, jeune fleuron en électronique industrielle créé par Paul Raguin, et Eric Carreel (l'inventeur de la montre connectée à aiguilles) président fondateur de Withings, une startup qui à fait particulièrement parler d'elle au CES 2015 à Las Vegas, avec ses applications : un babyphone qui retransmet en direct la sieste de votre bébé, un tensiomètre relié à votre smartphone... et sa montre "intelligente" Activité Pop.

Mais, Angers c'est aussi un bassin d'emplois dynamique de 900 acteurs économiques (Evolis, Valeo, Bull, Creative Eurecom, Afone, Octave...) représentant quelques 7000 salariés dans le secteur "numérique/électronique/TIC", ainsi que des écoles d'ingénieurs qui forment tout un écosystème autour de différentes technologies d'avenir. Avec sa labellisation, et l'éclosion de la Cité de l'objet connecté, l'agglomération angevine est désormais la référence nationale de l'Internet des objets (IoT).


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :