post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Cinéma. Inferno, la suite des Aventures du professeur Robert Langdon



Le nouveau chapitre de la saga Da Vinci Code est actuellement dans les salles, une aventure palpitante où nous prenons plaisir à retrouver le professeur Langdon dans une course effrénée pour tenter de sauver l'humanité.

Inferno relate la suite des aventures du célèbre professeur expert en symbolisme ancien, Robert Langdon. L'histoire commence à Florence en Italie, où un riche et brillant scientifique met fin à ses jours. Avant de mourir, Bertrand Zobrist (Ben Foster ) n'avait pas dissimuler l'inquiétude que lui inspirait l'avenir de l'humanité dû au problème de la surpopulation. En guise de testament, il laisse un mystérieux document posthume avec des indices liés au poème de Dante, "L'enfer". Le message codé tombe entre les mains du professeur Robert Langdon (Tom Hanks). Mais, le professeur d'Harvard se réveille dans un hôpital de Florence, frappé par une amnésie sans doute provoquée par ses adversaires. Il ne se souvient plus des 2 derniers jours, et sa vie est menacée par une mystérieuse jeune femme. Langdon décide de s'enfuir.

Dès lors, il va tout faire pour découvrir ce que cache cette énigme en compagnie du docteur Sienna Brooks (Felicity Jones), une jeune médecin qui lui apporte son aide pour retouver la mémoire et décrypter les symboles liés au message du testament. Ensemble, ils vont sillonner l'Europe pour tenter de déjouer le plan machiavélique d'un visionnaire épris de Dante. Mais, ils sont poursuivis par les agents de l'OMS et un policier français (Omar Sy) qui ne renonce jamais. Une course contre-la-montre est lancée pour tenter d'éviter le déclenchement d'une épidémie mortelle qui pourrait bien mettre en péril l'humanité toute entière. C'est un virus que devra trouver d'ici 24 heures le duo Langdon-Brooks pour espérer sauver le monde.

Après Da Vinci Code sortie il y a 10 ans et Anges & Démons il y a 7 ans, Inferno est le troisième opus de la saga, dans la réalité le quatrième roman de Dan Brown puisque les films sont sortis sans respecter l'ordre de parution des livres, ce qui n'a d'ailleurs pas d'incidence pour suivre cette nouvelle aventure puisque chaque épisode est indépendant. Au même titre que ses deux prédécesseurs, c'est un plaisir de plonger dans l'univers de Dan Brown et de son personnage principal, Robert Langdon, interprété par un Tom Hank toujours égal à lui même. Ce n'est jamais simple de faire une adaptation, surtout lorsque le livre est un pur bijou. Et, comme souvent dans ce cas, il vaut mieux ne pas avoir lu le livre pour apprécier le film. En particulier, la fin n'a rien à voir avec le roman ce qui est vraiment dommage... reste au spectateur qui ne l'a pas lu de le faire, si vous aimez les thrillers stupéfiants.

VIDEO
video
Inferno - Bande-annonce - VF

Toutefois, pour cette troisième adaptation par Ron Howard, il faut reconnaitre que cet Inferno est riche en rebondissements et en révélations, poursuites infernales, effets spéciaux d'enfer, art antique, religion et science mélangés... aucun temps mort et nombre de revirements inattendus pour nous embrouiller dans ce jeu de piste ésotérique. Le réalisateur a poussé encore plus loin la ligne scénaristique composée de scènes sombres, le rythme est mené tambour battant, les énigmes toujours captivantes et esthétiquement le film est très proche de la perfection. La photographie est superbe, les plans larges sur les lieux importants sont justes magnifiques. Et, le grand Zimmer signe une musique de qualité comme pour les deux précédents films.

Certains films peuvent faire réfléchir sur notre avenir, Inferno est de ceux là, car la question de la démographie est cruciale pour le futur de la planète. Dans ce long métrage, parfois la fiction rejoint la réalité, et c'est là que le film devrait sensibiliser. L'explosion de la population, les moyens de communication, la mondialisation, tout contribue aussi à la propagation instantanée d'un virus mortel. L'enjeu est de taille, car il s’agit de détruire au plus vite, l'instrument de la mort qui menace l'humanité bien plus que cette tumeur sensée nous conduire sans détour à la 6e extinction de masse de notre planète, la notre. Tout cela est très précis et fait froid dans le dos, mais n'apporte aucune vraie réflexion sur la surpopulation, et les moyens de la résoudre. Au-delà de la question que soulève ce palpitant contre-la montre, c'est un excellent divertissement Hollywoodien, on ne s'ennuie pas et le suspense est maintenu jusqu'à la dernière minute.

Thriller américain de Ron Howard. VOST. Avec Tom Hanks, Felicity Jones, Ben Foster, Omar Sy. 2h02.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :