post
Credits
Image voir Notes de fin - Article: , Surfandbiz

Cinéma. L'Odyssée, l'incroyable épopée du commandant Cousteau



Avec L'Odyssée, c'est un sacré challenge que s'est fixé le réalisateur Jérôme Salle. Immersion réussie, on embarque volontier avec eux à bord de La Calypso.

Raconter 50 ans d'une vie pleine d'aventure, sur un destin étonnant jamais abordé et presque oublié, c'était pas évident. Ensuite, le biopic n'est pas une spécialité française. Mais de temps en temps certains de nos cinéastes viennent s'y abreuver avec bonheur. Si L'Odyssée, est certes le biopic du Commandant Cousteau, le film évite pourtant cet écueil d'être un exercice de style conventionnel grâce à un spectaculaire long-métrage qui évite de tomber trop facilement dans le mélo.

Le film relate le destin exceptionnel et les grandes moments de vie du Commandant, à la fois entrepreneur, inventeur, et aventurier visionnaire. On y découvre son immense projet qui a été de faire découvrir, les océans, l'Antarctique et le monde sous-marin au grand public. Véritable génie de la communication, Cousteau a fait rêver plusieurs générations de téléspectateurs et inventé bien avant l'heure la télé-réalité avec la vie à bord du bateau. Le réalisateur de Zulu et Largo Winch 2 nous livre aussi une histoire poignante avec un angle spécifique autour de ses rapports plutôt conflictuels avec ses enfants jusqu'à la mort de son fils cadet, Philippe (qui s'est tué en hydravion en 1979).

En 1948, Jacques-Yves Cousteau débarque avec femme et enfants sur les bords de la méditerranée pour vivre confortablement dans une demeure surplombant la mer. Lassé par l'ennui, le goût de l'aventure prend rapidement le dessus. L'Ex-officier de marine va tout plaquer et se préparer à vivre un destin unique avec sa femme et ses deux jeunes garçons, Philippe et Jean-Michel. En achetant d'occasion un dragueur de mines rebaptisé La Calypso et en inventant le premier scaphandre autonome permettant de respirer et d'évoluer librement sous l'eau, l'histoire de Jacques-Yves Cousteau, va devenir la grande épopée Cousteau jusqu'à la fin de sa vie. Un destin exceptionnel ou dans un second souffle, il s'est consacré aux grands problèmes écologiques de notre planète.

Marin avant tout, explorateur, cinéaste, le héros de l'Humanité qui a fait adopter un moratoire qui protège l'Antarctique pour 50 ans, va devenir l'un des hommes les plus connus au monde grâce à sa production cinématographique et son film culte, Le Monde du silence, Palme d'or au Festival de Cannes en 1956. Un documentaire parfois pointé du doigt de nos jours, mais réalisé à une époque où l'on considérait encore la mer et ses ressources, inépuisables. Avec le recul il y a des expériences qui ne se feraient plus, notamment le recensement scientifique de la faune à la dynamite pour fragmenter les récifs de corail, c'est aussi le fil conducteur du film de Jérôme Salle qui montre l'évolution de la prise de conscience écologique de Jacques-Yves Cousteau, à travers son fils Philippe qui va l'amener dans sa propre croisade écologique.

VIDEO
video
The Odyssey / L'Odyssée (2016) - Trailer (English Subs)

L'Odyssée tourné notamment en Afrique du Sud, aux Bahamas, à Ushuaïa et en Antarctique, nous donne l'occasion de voir de superbes images tournées au sein de la planète bleue. On est plongé dans de magnifiques séquences sous-marines, notamment au milieu d'une trentaine de requins et des baleines extraordinaires, ou encore dans les profondeurs infinies de l'Antarctique. L'Odyssée, toutefois n'est pas un énième documentaire grandiose, mais un film profond, dans lequel on rentre vraiment dans l'intimité des personnages.

Lambert Wilson parfait dans ce rôle, nous livre une excellente performance dans la peau de Jacques-Yves Cousteau, commandant du navire océoanographique, La Calypso. Abordant toutes les facettes de l'homme à l'éternel bonnet rouge, notamment son côté obscur, autoritaire, sa mégalomanie grandissante, l'acteur impressionnant de mimétisme avec 10 kilos en moins, est comme une évidence dans ce film. Pierre Niney, d'une grande justesse dans son personnage, incarne Philippe Cousteau, son fils rebelle, sanguin et casse-cou, amoureux de la nature, fasciné par son père, et qui ne cesse aussi de guerroyer contre lui. Quand à Audrey Tatou qui incarne Simone Melchior, la femme de Cousteau, elle déchire l'écran par sa magistrale interprétation. Le trio d'acteurs est très convainquant aussi impliqués dans leur rôle que dans le message du film.

A voir et même à revoir pour son visuel, pas de mélo mais de l'émotion, de la pureté et de la beauté, tout au long de ce long métrage tourné dans les plus belles contrées maritimes du monde. Le tout, sublimée par la musique envoûtante d'Alexandre Desplat. À l'approche des vacances scolaires, voilà un long métrage à voir en famille, c'est sans aucun doute l'un des meilleurs films français de l'année. Biopic français de Jérôme Salle. Avec Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou. 2h02.


   A lire aussi

  • A la Une en ce moment sur le réseau

       Suivez sur Twitter les gazouillis et l'info en continue sur les tags :